logo manutra

Zinc bisglycinate, pourquoi faut-il en prendre ?

zinc bisglycinate

Date

Zinc bisglycinate, pourquoi faut-il en prendre ?

Nos
articles récents

Le zinc est un minéral vital pour la santé humaine qui joue un rôle essentiel dans de nombreuses fonctions de l’organisme. Notre corps n’est pas capable de produire du zinc lui-même, c’est pourquoi il est impératif de lui en apporter via l’alimentation ou la consommation de complément alimentaire. Dans cet article je vais vous expliquer l’intérêt de se supplémenter en zinc et particulièrement sous la forme de zinc bisglycinate.

Quels sont les bienfaits du zinc ?

Le zinc aide les défenses immunitaires

Il contribue au bon fonctionnement du système immunitaire en activant les globules blancs qui identifient et neutralisent les agents pathogènes présents dans l’organisme. Des études ont montré qu’une supplémentation en zinc pouvait réduire la durée et la gravité des infections des voies respiratoires et du rhume. Ce qui explique pourquoi les personnes qui manquent de zinc sont plus souvent malades.

Le zinc est bénéfique pour le système nerveux

Il contribue à de bonnes fonctions cognitives. En effet, il est présent dans le cerveau où il intervient dans la fabrication des neurotransmetteurs impliqués dans la mémoire, la concentration et l’humeur. Il a été démontré que la supplémentation en zinc améliore les symptômes dépressifs, il pourrait ainsi prévenir la dépression et l’anxiété.

Le zinc est utile pour une bonne fertilité

En intervenant dans la synthèse de l’ADN et le processus de division cellulaire, le zinc joue un rôle un essentiel dans le bon développement des spermatozoïdes et des ovocytes. Il améliore également la production de testostérone qui a un rôle clé dans la synthèse des spermatozoïdes. Il est aussi anti-oxydant ce qui signifie qu’il protège les spermatozoïdes et les ovocytes contre les méfaits du stress oxydatif et des radicaux libres.

Le zinc améliore la santé de la peau et des cheveux

Il est notamment réputé pour ses bienfaits contre l’acné grâce à ses vertus anti-inflammatoires. De plus, il joue un rôle important dans la cicatrisation des plaies car il est impliqué dans la production de collagène, une protéine qui favorise la réparation des tissus. Le zinc intervient dans la synthèse des protéines de la fibre capillaire, il est donc essentiel pour la croissance, la fortification et la brillance des cheveux.

Quels sont les symptômes d’un manque de zinc ?

Les symptômes suivants peuvent être la conséquence d’un déficit en zinc :

  • Grande fatigue
  • Infections à répétition
  • Déprime, troubles de la mémoire
  • Troubles cutanés : acné, sécheresse, dermatite, cicatrisation ralentie
  • Appétit diminué
  • Altération du goût et de l’odorat
  • Troubles de la fertilité
  • Cheveux secs, cassants, chute de cheveux, ongles fragiles

Où trouver du zinc dans l’alimentation ?

Les besoins quotidiens en zinc sont de 8 à 11 mg chez la femme et de 10 à 14 mg chez l’homme. Ils sont augmentés pendant la grossesse (9 à 12 mg) et pendant l’allaitement (10 à 14 mg).

Voici les 10 aliments les plus riches en zinc :

  • Huître 22 mg/100g
  • Germe de blé 14 mg/100g
  • Crabe 12 mg/100g
  • Veau 7 mg/100g
  • Champignon shiitaké 7 mg/100g
  • Bœuf 6 mg/100g
  • Confit de canard 5 mg/100g
  • Abats (foie/cœur) 4-7 mg/100g
  • Oléagineux (sésame, courge, lin, noix de cajou, tournesol, noix de pécan, chia, noix du Brésil) 4-10 mg/100g
  • Fromages 4 mg/100g

L’assimilation du zinc est complexe car de nombreux facteurs alimentaires peuvent interférer avec cet élément. C’est le cas des phytates, par exemple, que l’on retrouve dans les légumineuses et les oléagineux, ainsi que du calcium et du fer, qui diminuent son absorption.

En considérant toutes ces informations il apparaît difficile de couvrir tous ses besoins en zinc au quotidien, c’est pourquoi une supplémentation peut s’avérer très utile. Toutefois pour que cette supplémentation soit efficace il faut sélectionner la meilleure forme de zinc !

Pourquoi choisir le zinc bisglycinate ?

Différentes formes de zinc existent dans les compléments alimentaires. Certaines sont moins biodisponibles que d’autres, autrement dit elles seront moins bien absorbées au niveau de notre système digestif et moins bien assimilées par nos cellules. En résumé, elles finiront au fond des toilettes et seront donc inefficaces !

Actuellement la forme avec la meilleure biodisponibilité est le bisglycinate de zinc. C’est une forme dite « chélatée » où le zinc est relié à 2 acides aminés de glycine. Grâce à la glycine, le zinc est facilement absorbé à travers la paroi intestinale pour rejoindre la circulation sanguine. Le bisglycinate de zinc a une meilleure biodisponibilité que le gluconate et le citrate de zinc qui sont eux-mêmes meilleurs que l’oxyde et le sulfate de zinc. L’oxyde de zinc et le sulfate de zinc sont donc des formes à éviter.

Quand prendre le zinc bisglycinate ?

Le bisglycinate de zinc a l’avantage d’utiliser un transporteur spécifique au niveau de la paroi intestinale ce qui permet de réduire le risque d’interactions avec d’autres nutriments. Il est recommandé de le consommer au début d’un repas à n’importe quel moment de la journée.

Le zinc bisglycinate est-il sans danger ?

Grâce à sa bonne absorption, le bisglycinate de zinc est bien toléré au niveau digestif et n’entraine pas de diarrhée contrairement à l’oxyde de zinc. Cette forme est sans danger si l’on respecte bien les doses recommandées qui sont de 5 à 15 mg/jour selon les besoins. Il ne faut pas dépasser 30 mg/jour.

Vous pouvez retrouver du zinc bisglycinate dans le multivitamines manutra où il est associé à d’autres micronutriments pour potentialiser ses bienfaits sur le système immunitaire, l’équilibre nerveux, la fertilité mais aussi la grossesse et l’allaitement :

manutra multivitamines au zinc bisglycinate

Le multivitamines au zinc bisglycinate

X. Wang, S. S. Win, et J. Pang, « Zinc Supplementation Reduces Common Cold Duration among Healthy Adults: A Systematic Review of Randomized Controlled Trials with Micronutrients Supplementation », Am. J. Trop. Med. Hyg., vol. 103, no 1, p. 86‑99, juill. 2020, doi: 10.4269/ajtmh.19-0718.

Hunter et al., « Zinc for the prevention or treatment of acute viral respiratory tract infections in adults: a rapid systematic review and meta-analysis of randomised controlled trials », BMJ Open, vol. 11, no 11, p. e047474, nov. 2021, doi: 10.1136/bmjopen-2020-047474.

Yosaee, C. C. T. Clark, Z. Keshtkaran, M. Ashourpour, P. Keshani, et S. Soltani, « Zinc in depression: From development to treatment: A comparative/ dose response meta-analysis of observational studies and randomized controlled trials », Gen. Hosp. Psychiatry, vol. 74, p. 110‑117, 2022, doi: 10.1016/j.genhosppsych.2020.08.001.

Sawada et K. Yokoi, « Effect of zinc supplementation on mood states in young women: a pilot study », Eur. J. Clin. Nutr., vol. 64, no 3, p. 331‑333, mars 2010, doi: 10.1038/ejcn.2009.158.

M. W. Ebisch, C. M. G. Thomas, W. H. M. Peters, D. D. M. Braat, et R. P. M. Steegers-Theunissen, « The importance of folate, zinc and antioxidants in the pathogenesis and prevention of subfertility », Hum. Reprod. Update, vol. 13, no 2, p. 163‑174, 2007, doi: 10.1093/humupd/dml054.

B. Garner, J. M. Hester, A. Carothers, et F. J. Diaz, « Role of zinc in female reproduction », Biol. Reprod., vol. 104, no 5, p. 976‑994, févr. 2021, doi: 10.1093/biolre/ioab023.

M. Hester et F. Diaz, « Growing Oocytes Need Zinc: Zinc Deficiency in the Preantral Ovarian Follicle », FASEB J., vol. 32, no S1, p. 882.1-882.1, 2018, doi: 10.1096/fasebj.2018.32.1_supplement.882.1.

E. Yee, P. Richards, J. Y. Sui, et A. F. Marsch, « Serum zinc levels and efficacy of zinc treatment in acne vulgaris: A systematic review and meta-analysis », Dermatol. Ther., vol. 33, no 6, p. e14252, nov. 2020, doi: 10.1111/dth.14252.

Liu et al., « Topical azelaic acid, salicylic acid, nicotinamide, sulphur, zinc and fruit acid (alpha-hydroxy acid) for acne », Cochrane Database Syst. Rev., vol. 5, no 5, p. CD011368, mai 2020, doi: 10.1002/14651858.CD011368.pub2.

A. DiSilvestro et M. Swan, « Comparison of Four Commercially Available Zinc Supplements for Performance in a Zinc Tolerance Test », FASEB J., vol. 22, no S1, p. 693.3-693.3, 2008, doi: https://doi.org/10.1096/fasebj.22.1_supplement.693.3.

Gandia et al., « A bioavailability study comparing two oral formulations containing zinc (Zn bis-glycinate vs. Zn gluconate) after a single administration to twelve healthy female volunteers », Int. J. Vitam. Nutr. Res. Int. Z. Vitam.- Ernahrungsforschung J. Int. Vitaminol. Nutr., vol. 77, no 4, p. 243‑248, juill. 2007, doi: 10.1024/0300-9831.77.4.243.

K. Sauer et al., « Characterization of zinc amino acid complexes for zinc delivery in vitro using Caco-2 cells and enterocytes from hiPSC », Biometals Int. J. Role Met. Ions Biol. Biochem. Med., vol. 30, no 5, p. 643‑661, oct. 2017, doi: 10.1007/s10534-017-0033-y.

Partager l’article

Retour en haut